Panoramique dentaire :

Modalité d’imagerie qui utilise les rayons X. Cette technique est faiblement irradiante. Elle donne une vue panoramique de la mâchoire et des dents.

Cone Beam :

Modalité d’imagerie qui utilise les rayons X, dérivée du panoramique dentaire. Cette technique faiblement irradiante, permet une exploration fine des dents (notamment avant pose d’implants), des sinus, des oreilles et des articulations de la mâchoire (ATM).

Imagerie Dentaire

Qu’est ce qu’un Cone Beam ? Comment fonctionne-t-il ?

Le Cone Beam (CBCT) est une technique d’imagerie qui utilise des rayons X, à mi-chemin entre la radiographie standard et le scanner. Cette technique d’imagerie est récente, elle est apparue à la fin des années 90.

Le principe est celui réactualisé de la tomographie utilisée au 20ème siècle : une source de rayon X, un tube, émet un faisceau de rayons X de forme conique (comme en radiographie), en tournant autour du patient (comme en scanner).

Le résultat est une image très proche du scanner avec l’avantage d’une irradiation nettement inférieure. Les appareils de dernière génération présentent une qualité d’image équivalente voire supérieure au scanner pour certaines indications (étude des dents, des sinus de la face).

Trois cabinets d’imagerie du Groupe Jacquemars Giélée (Armentières, Lille et Seclin) sont équipés d’un appareil Cone Beam de dernière génération, de marque Planmeca avec une haute résolution et un champ d’exploration de grande taille.

Déroulement d’un examen Cone Beam

Le patient est d’abord accueilli par un manipulateur qui va s’assurer de l’absence de contre-indication à la réalisation du cone-beam.

Le cone beam est un examen rapide. Le patient est assis et doit rester immobile. Une partie de l’appareil va effectuer une rotation lente autour du patient durant 20 à 30 secondes.

Il est possible de réaliser cet examen chez un enfant à partir de 5 ans si l’enfant est calme.

Quelles sont les différences entre un scanner et un Cone Beam

Un Cone Beam est une machine beaucoup plus compacte que le scanner et peut être installée dans un cabinet de radiologie, dans une salle de radiographie standard , contrairement au scanner qui est un équipement plus lourd habituellement installé en clinique ou en hôpital.

Le cone beam permet une étude très haute résolution avec une atténuation des artéfacts métalliques (dégradation de l’image par le métal) qui sont moins gênants, avec une dose de rayons X inférieure au scanner conventionnel.

Le cone beam est une extrapolation 3D de cliché radiographique conventionnels. Il n’apprécie donc pas aussi bien que le scanner les différentes densités des parties molles explorées. Il ne peut donc se substituer complètement au scanner ou à l’IRM qui restent utile notamment en cas de pathologie infectieuse ou tumorale.

Dans quel cas réaliser un cone beam et quels sont les différents types de cone beam ?

Les cone beams sont essentiellement réalisés en imagerie dentaire avec de nombreuses indications: en bilan préopératoire d’une dent incluse, en traumatologie dentaire, en pathologie de la gencive (pathologie parodontale), et en bilan d’infections dentaires (bilan d’abcès).

Avant pose d’implant dentaire (implantologie orale), il permet de planifier le geste avec l’évaluation du stock osseux, de la position des structures importantes comme les nerfs, le choix de l’implant et de son positionnement.

Un cone beam peut également être réalisé en complément d’un panoramique dentaire/télécrâne en orthodontie, et en complément des radiographies standard dans l’exploration des anomalies osseuses des articulations temporo-mandibulaires (ATM articulations de la mâchoire).

Les autres indications de cone beam sont l’exploration des sinus de la face (recherche de sinusite, de polypose…) et de l’oreille le plus souvent pour bilan avant pose d’implant cochléaire.

Du fait de l’excellente résolution osseuse, le cone beam peut être utilisé en traumatologie osseuse des petites articulations notamment du poignet pour les machines en position assise.

  • Au cabinet de radiologie de Lille (dents, sinus, massif facial)
  • Au cabinet de radiologie de Seclin (dents, sinus, massif facial, oreilles)
  • Au cabinet de radiologie d’Armentières (dents, sinus, massif facial)
Reconstruction 3D montrant le rapport du nerf mandibulaire (trait rouge épais) avec un abcès dentaire (trait rouge fin):

Panoramique dentaire :

Panoramique dentaire

Cone Bean :
Cone Bean

Vous souhaitez passer un examen ? Rien de plus simple.

PRENDRE UN RENDEZ-VOUS